Miroirs noirs

Miroirs noirs
Création 2012
Tout public à partir de 15 ans
Durée : 1H10

Un homme, seul survivant d’une troisième guerre mondiale nucléaire, tient son journal, où le compte-rendu des péripéties quotidiennes se mêle à une critique acérée de la société et de l’humanité disparues. La langue rageuse et poétique d’Arno Schmidt nous plonge avec humour et lucidité dans l’expérience intérieure d’un homme qui ne peut continuer à vivre qu’en laissant absolument libre cours aux puissances du souvenir et de l’imaginaire.

Arno Schmidt, écrivain allemand du xxe siècle est l’auteur d’une œuvre atypique, débordante d’audaces formelles mais aussi d’humour mordant. Erudit et autodidacte, homme aux passions multiples (arpenteur, traducteur, photographe, etc), il écrit ses premiers textes romanesques après la guerre, qu’il a passé dans un camp de prisonnier. Il écrit Léviathan en 1949, et Brand’s Haide qui est le premier volet de la Trilogie Les enfants de Noboddady en 1951. Décédé en 1979, son œuvre a été reconnue en Allemagne par des prix prestigieux tels que le grand prix de littérature de l’académie de Mayence, le prix Fontane, et consécration suprême, le Prix Goethe en 1973.

Pauline Bourse

Production Möbius-Band
Avec le soutien de
Le Relais - Centre de recherches
théâtrales,
La ménagerie de Verre dans le cadre
des Studioslab,
Aide Paris Jeunes Talents,
l’Université François Rabelais de Tours,
La DRAC Centre.

Un texte d’Arno Schmidt
publié aux éditions Christian Bourgois
Mise en scène de Pauline Bourse
Avec David Seigneur
Dramaturgie : Sarah Oppenheim
Musique : Basile Ferriot
Costumes : Pascale Fournier
Lumières : Antoine Clémot
Vidéo : Antoine Ledroit
Production et diffusion : Amandine Bessé