Sainte-Jeanne des abattoirs
Création 2015

De Bertolt Brecht
Par la troupe universitaire de Tours
Direction Pauline Bourse

« Avant de pouvoir changer le monde, il faut que l’homme change » Bertolt Brecht.

Pour sa première saison à la direction du Théâtre universitaire de Tours, Pauline Bourse a proposé aux étudiants de travailler le théâtre politique de Bertolt Brecht. En adaptant librement et avec un regard contemporain sa pièce Sainte Jeanne des abattoirs, le TUT a souhaité faire entendre la parole visionnaire, hors-norme et pleine d’humour de ce grand dramaturge.

À Chicago, Pierpont Mauler, le roi de la viande, ne recule devant aucune magouille pour écraser ses concurrents et joue des règles du capitalisme pour tirer son épingle du jeu. La spéculation et la manipulation des prix et des cours entraînent des fermetures d’usines, le chômage et la famine pour les ouvriers et les petits actionnaires. Une grève s’amorce alors dans les conserveries de Lennox. Membre des Chapeaux noirs, Jeanne Dark, naïve et généreuse, s’indigne et « veut comprendre », jusqu’à prendre le risque de se faire la complice involontaire des industriels…

Inspiré par Le Capital de Karl Marx et des biographies des self-made men américains, Brecht écrit cette pièce en 1932, en pleine crise économique mondiale. Il y porte un regard critique sur la lutte des classes et le rôle de la religion, et interroge la place de l’homme dans une société principalement régie par le profit et la consommation. « Courage vous qui sombrez, regardez, nous arrivons » !

Texte de Bertolt Brecht
Mise en scène : Pauline Bourse
Collaborations artistiques : Émilie Beauvais,
Claire Haenni

Avec les étudiants de la troupe universitaire de Tours 2015 - 2016 :
Louise Anis, Julie Dorkeld-Guibert, Lucas Farin, Angélique Frelon, Amina Harouchi, Fanny Hérault, Camille Lelièvre, Tristan Lirola, Maxence Noon, Jo-Anne Provini, Mathilde Sainjon, Rémi Serrano, Astrid Villemain, Sang Vinh
Crédit photo : Rosita Desplechin