RAVIE

RAVIE

Création automne 2020

Tout public à partir de 9 ans
Durée prévisionnelle : 1h15

Extrait du texte :
LE CHOEUR DES CHEVRES. - Quand tu partiras là haut dans la montagne.
BLANQUETTE. - Mais je vais pas y aller dans cette montagne !
LE CHOEUR DES CHEVRES. - Les fesses plantées dans le gazon, c’est sur, t’attraperas pas un rhume !
Bouge pas, t’as raison, le monde est vaste, mieux vaut rester collée à ton piquet !
Ma petite blanquette de veau !
Ah ! Ah ! Elle est bien bonne !
Y’a qu’un veau pour accepter un truc pareil…
Seguin l’a eue celle-là, bougera pas son popotin.
Seguin tu crains ! SEGUIN TU CRAINS ! SEGUIN TU CRAINS !

« Les histoires populaires, connues de tous, sont un formidable porte-voix qui permet de comprendre la situation du moment et de la transformer !» Bertold Brecht

« J'aime le regard des enfants sur le monde. C'est un regard neuf, un regard qu'on ne peut plus avoir, parce qu'on a l'habitude du monde tel qu'il est... De la même manière, avec la même naïveté, la même innocence, ils questionnent l'ordre social, les règles de vie, les lois... » Suzanne Lebeau

Résumé de la pièce :
C’est l’histoire revisitée de Blanquette, la septième chèvre de Monsieur Seguin, vous vous souvenez ? Cette jolie chèvre toute blanche qui s’ennuie terriblement, enfermée dans son enclos et qui rêve de s’enfuir afin d’aller voir la montagne de plus près, quitte à se faire dévorer par le loup. Ici, Seguin est un célibataire endurci, froussard et possessif, attaché à son petit confort et on suit l’émancipation progressive de « Blanquinounette », encouragée par les fantômes des chèvres précédentes.

La pièce de Sandrine Roche renverse joyeusement la morale conservatrice du conte d’Alphonse Daudet pour déployer une ode à la liberté et une réflexion féministe contemporaine. Elle aborde les questions suivantes : comment apprivoiser et affronter la peur, donnée fondamentale de la vie qui nous pousse à agir ? Comment inventer et trouver la voie qui nous est propre parmi les modèles et les injonctions de ceux qui nous entourent ? Comment appréhender la mort qui rôde ?

Pauline Bourse

Production : Möbius-Band
Avec le soutien en coproduction : Théâtre de la Tête Noire de Saran, Communauté de communes Touraine Val de Vienne, EPCC Issoudun / Centre Culturel Albert Camus, Théâtre de Chartres
Partenaires : FOL 18, Théâtre Beaumarchais d'Amboise, Espace Malraux de Joué lès Tours, Théâtre de la Tête Noire de Saran, Communauté de communes Touraine Val de Vienne, EPCC Issoudun / Centre Culturel Albert Camus, Côté Cour de Besançon, La Charpente à Amboise
Avec : L’aide à la résidence de la DRAC Centre Val de Loire, Le dispositif du Parcours de Production Solidaire de la Région Centre - Val de Loire, Label Rayon Frais de la mairie de Tours

Un texte de Sandrine Roche
publié aux éditions Théâtrales Jeunesse
Mise en scène de Pauline Bourse
Avec Emilie Beauvais et Elvire Gauquelin des Pallières
Musique de Matthieu Desbordes
Scénographie de Vanessa Ailleaume
Costumes de Linda Bocquel
Lumières de Jean-Raphaël Schmitt
Son Raphaëlle Jimenez
Production et diffusion : Amandine Bessé